Le jour où… un joueur inscrit un triplé en rentrant de la maternité

b80ca

La maternité puis le triplé. C’est ce qu’a vécu Jonathan Soriano, alors attaquant pour l’équipe de Salzbourg en Autriche, le 20 avril 2013. Récit.

Nous sommes en début d’après-midi quand Jonathan Soriano emmène sa femme, sur le point d’accoucher, aux urgences de Salzbourg, en Autriche. Son troisième enfant, une petite Abril, est sur le point d’arriver pour agrandir la famille. Petite subtilité : le papa est l’attaquant de pointe du RB Salzbourg, qui doit affronter au même moment l’équipe de Wolfsberg.

Une arrivée juste à temps

Tout juste après l’heureux évènement, Soriano a une idée surprenante : il veut être sur le terrain avec ses coéquipiers pour ce match décisif dans la course au titre. Il décide alors d’envoyer un message au porte-parole du club, un ami très proche : « La petite señorita est arrivée, je suis en route pour le stade. Dis au coach que j’aimerais jouer si possible. »

Parce qu’on peut être papa et décisif pour son équipe. Impossible n’est pas Soriano (Crédit photo : France Info)

Il est 18h53 quand le numéro 9 arrive au Red Bull Arena, son équipe joue depuis une demi-heure. Avec l’accord du coach de l’époque, Ricardo Moniz, il s’échauffe et débutera la seconde période. À la pause, tout est à faire et le score est de 2-2.

Un bébé, un triplé

Le Catalan, formé à l’Espanyol Barcelone, va faire parler son sang espagnol. Il ne faut que quatre minutes à Soriano pour ajuster son pied droit et remettre les siens sur le chemin de la victoire en inscrivant son premier but. Puis deux. Puis trois. Grâce à un triplé d’anthologie, le RB Salzbourg s’impose avec la manière sur le score de 6-2.

Le héros du jour, encore sous le coup de l’émotion de sa folle journée, s’arrête devant les caméras et déclare : « C’est une journée incroyable pour moi. Avoir la chance de jouer et d’inscrire trois buts, je pense que je ne vais pas l’oublier de si tôt. » Quelques mots avant de filer retrouver la maman à la maternité.

Et depuis, que s’est-il passé ?

Jonathan Soriano a quitté le RB Salzbourg en 2017, après avoir 174 buts en 203 matchs et être devenu le meilleur buteur de l’histoire du club autrichien. Auréolé de cinq titres de champion et d’autant de coupe d’Autriche, il rallie le club chinois du Beijing Guoan contre un montant de dix millions d’euros.

Il rejoindra l’équipe d’Al-Hilal FC en Arabie Saoudite avant de revenir sur ses terres espagnoles avec le Girona FC. Depuis le mois de janvier, il s’éclate avec le CD Castellón en deuxième division espagnole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »