Euro 2020 : D comme Didier Deschamps

Didier Deschamps

Grand joueur, grand entraîneur, grand sélectionneur, Didier Deschamps est une machine à gagner sans pour autant être le plus talentueux. Sur le terrain, il est un meneur d’hommes jouant pour le collectif. Sa vie est rythmée par le football.

Né le 15 octobre 1968 à Bayonne, Didier Deschamps est formé au FC Nantes. Vu et annoncé comme un futur grand, le jeune français veut réussir. Timide et réservé, Deschamps doit faire face à la pression. Et ça n’aide pas. Pour autant, après six mois, il est accepté au FC Nantes en 1983. Un avenir radieux lui est promis. Entre-temps, il est appelé pour représenter la France dans les différentes catégories jeunes. Il est déjà le capitaine. Sa carrière professionnelle se lance le 27 septembre 1985. Didier Deschamps a alors 16 ans quand il remplace Vahid Halilhodžić, blessé après une demi-heure de jeu. Les Nantais s’imposent 3-1 face au Stade Brestois.

Deschamps, capitaine emblématique au très long palmarès

En 1987, à 19 ans, il signe son premier contrat professionnel et devient le capitaine des Canaris. L’année suivante, après une saison pleine, Michel Platini le sélectionne en Equipe de France. À 21 ans, il quitte ses repères pour l’OM où il y restera pendant cinq saisons. Il est le premier et le seul capitaine d’une équipe française à soulever la Ligue des Champions. En 1994, Didier Deschamps débarque en Italie, à la Juventus. Celui que l’on surnomme DD a de nouveau remporté la coupe aux grandes oreilles en 1996. Les deux éditions suivantes, la Juventus se hisse jusqu’en finale mais ne la remporte pas. Didier Deschamps gagne aussi de nombreux titres nationaux.

Didier Deschamps (au centre), brandissant le trophée de l’Euro 2000. Un doublé historique pour les Bleus (crédit photo : UEFA)

Parallèlement, avec l’Equipe de France, il est le premier français à brandir la Coupe du Monde en 1998. Deux ans après, l’Euro 2000 est remporté par les Bleus. C’est un doublé historique pour la sélection. Enfin, il termine sa carrière en jouant une saison pour Chelsea puis pour Valence. Là encore, il enrichit son palmarès. « La Desch » gagne, avec Chelsea, la Coupe d’Angleterre en 2000. Avec Valence, il est, pour la troisième fois de sa carrière, finaliste de Ligue des Champions. Didier Deschamps raccroche les crampons à l’issue de cette saison 2000/2001.

Du terrain au banc, la même réussite

Après une grande et belle carrière de joueur, Didier Deschamps ne perd pas de temps. Durant l’été 2001, l’AS Monaco l’accueille non pas pour être un élément important sur le terrain mais bien pour être l’entraîneur de l’équipe principale. Une grande première pour le Français de 33 ans. Ce baptême de feu n’est pas une réussite… L’ASM termine à la 14e place, à trois points du premier reléguable. Les deux années suivantes, Monaco passe le cap des 50% de victoires en championnat. Sur l’exercice 2002/2003, Deschamps parvient à qualifier son équipe pour la Ligue des Champions et à remporter la Coupe de la Ligue. Cette édition de la Ligue des Champions est la première grosse performance de DD en tant qu’entraîneur. L’AS Monaco se hisse jusqu’en finale de la LDC. Le FC Porto de José Mourinho remporte cependant cette compétition phare. En 2006, alors reléguée administrativement en Série B, la Juventus va démarrer sa saison avec une pénalité de points. Didier Deschamps joue alors le pompier de service et fait remonter le club un an après sa descente.

Didier Deschamps et son acolyte, Guy Stephan, travaillent ensemble depuis plus de 10 ans (crédit photo : 90 min)

Après cette courte mission, Deschamps prend deux années pour lui, loin des terrains. Il revient en force pour la saison 2009/2010. En effet, il est sacré champion de France avec l’Olympique de Marseille, vainqueur de la Coupe de la Ligue (trophée qu’il conserve trois années de suite) et remporte le Trophée des Champions (compétition qu’il gagne deux années de suite). En 2012, Didier Deschamps prend un nouveau virage dans sa carrière d’entraîneur. Il devient sélectionneur de l’Equipe de France. La mission est claire : remettre la France sur les bons rails. Misson réussie. Durant la Coupe du Monde 2014, la France est éliminée par le futur vainqueur (l’Allemagne, NDLR). À domicile, l’Euro 2016 se solde par une finale perdue en prolongations. Enfin, en 2018, il emmène la France sur le toit du monde en remportant la Coupe du Monde en Russie.

Et si, Didier Deschamps rentrait encore un peu plus dans l’histoire des Bleus ? Et si, l’équipe de France remportait cet Euro 2020 ? Et si, cette génération réitérait ce que la génération de Didier Deschamps a fait en 1998 et en 2000 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »