Euro 2020 : E comme eEURO 2021

eEuro 2021

Derrière un écran, manette à la main, chaque joueur, plus ou moins connu, pourra faire triompher son pays. Cette année, et comme l’année dernière, l’UEFA organise un eEuro. Les cinquante cinq associations nationales de l’UEFA sont représentées. La compétition se joue sur le jeu eFootball PES 2021 Season Update de Konami, sur la Playstation 4.

Alors que le gameplay n’a jamais été aussi proche de la réalité, l’eSport s’accroît de plus en plus sur la scène internationale. Depuis quelques années, nombreuses sont les compétitions professionnelles. Ces dernières se déroulent sur une multitude de jeux. En 2018 par exemple, la e-Ligue 1 est créée sur le jeu FIFA 18 développé par EA Sport (concurrent de Konami et donc de PES). Dans un contexte sanitaire normal, l’eSport peut remplir des stades de foot et réunir des milliers de visionneurs. L’eSport grandit, l’eSport réunit. Dans cette lignée, l’UEFA veut s’ouvrir à un nouveau monde, à un monde qui touche majoritairement les jeunes.

L’eEuro 2021, c’est quoi ?

L’eEuro 2021 est divisé en plusieurs parties. Comme pour l’Euro, les équipes sont placées dans différents groupes de qualification. Cette phase s’est déroulée en début d’année. Les cinquante cinq participants étaient divisés dans dix groupes de cinq ou de six. Durant ces matchs, il y avait une phase aller puis une phase retour. Chaque journée se jouait en deux 1 vs 1. Les résultats de ces deux confrontations étaient additionnés pour déterminer le gagnant. Une fois ces matchs finis, chaque premier était directement qualifié pour le tournoi final.

Au départ ils sont cinquante cinq, à la fin, il n’en restera qu’un ! (crédit photo : UEFA)

Les deuxièmes devront passer par les barrages qui se joueront le 10 et 17 mai. Ces barragistes sont répartis dans deux groupes de cinq où les trois premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale. Finalement, sur cinquante cinq, seulement seize participent au tournoi final. Celui-ci se déroulera les 9 et 10 juillet, à Londres. Quatre groupes de quatre, les deux premiers qualifiés. Pour ce qui est des quarts de finale et des demi-finales, trois manches seront jouées, il suffit d’en gagner deux pour passer au prochain tour. Lors de la finale, il faudra gagner trois manches sur cinq pour empocher les 40 000 euros à la clé.

La France en eSport, ça donne quoi ?

En février dernier, Brian Savary, coach de l’Equipe de France eFoot a dévoilé sa liste au grand public. Usmakabyle et Lofti (AS Monaco eSport) seront les deux représentants de la France à l’eEuro 2021. L’an dernier, pour la première édition, l’Equipe de France eFoot s’était hissée jusqu’en demi-finale. Arrivés plutôt tranquillement jusqu’à ce stade de la compétition, les eBleus avaient échoué aux portes de la finale face au futur vainqueur : l’Italie. Ces derniers ne sont pas encore qualifiés pour la phase finale de l’eEuro 2021. En effet, l’Italie a terminé deuxième de son groupe lors des qualifications.

Le rendez-vous est pris j’espère…

Au contraire de la France qui s’est emparée de la première place assez facilement. Avec 27 points, les Français seront au rendez-vous à Londres. Leur groupe était composé de l’Albanie, la Norvège, l’Azerbaïdjan, le Danemark et le Pays de Galles. Usmakabyle et Lofti ont terminé les qualifications avec un bilan de neuf victoires pour une petite défaite. C’était face à l’Azerbaïdjan lors de la phase aller (1-1 ; 1-2). Et si la France réalisait un doublé historique ? Une victoire à l’Euro 2020 et une victoire à l’eEuro 2021. Ca serait une première…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »