Euro 2020 : F comme France

EDF

Championne du monde en titre, finaliste du dernier Euro, deuxième au classement FIFA, l’Equipe de France fait logiquement partie des favoris de cet Euro 2020. Didier Deschamps aura la lourde tâche de composer une liste de « seulement » 23 joueurs.

Entre joueurs d’expérience et jeunes talents, Deschamps aura le choix, il devra faire face à un problème de riche. Depuis son arrivée sur le banc des Bleus, DD a su trouver la bonne formule pour emmener la France sur le toit du monde. Avec un quart de finale perdu en 2014 face à l’Allemagne, au-dessus de lot, l’Équipe de France est allée jusqu’en finale de l’Euro 2016, à domicile, avant de remporter la Coupe du Monde 2018. Généralement positionnée en 4-2-3-1, la France a tenté des nouvelles choses après son sacre. En 4-3-3 (en octobre 2018, face à l’Allemagne), mais aussi en 3-5-2 (en septembre 2020, face à l’Albanie), Didier Deschamps a essayé mais semble tout de même se tourner vers la solution habituelle, le 4-2-3-1

Les points forts

L’Équipe de France peut se baser sur des joueurs qui ont l’habitude des grands rendez-vous. En effet, présent en sélection nationale depuis 2008, Hugo Lloris, en fait partie. Malgré sa bourde en finale de Coupe du Monde en 2018, c’est lui qui a maintenu les Bleus à flot. Certains de ses arrêts étaient impressionnants et notamment l’horizontal contre l’Uruguay. En défense, Raphaël Varane a seulement 28 ans et a tout gagné dans sa carrière. Au milieu de terrain, N’Golo Kanté est inépuisable tandis que Paul Pogba un vrai meneur d’hommes. Sur l’aspect offensif, Kylian Mbappé s’améliore de jour en jour et Antoine Griezmann est le leader technique de cette équipe.

La joie des Français après le but de Kylian Mbappé (crédit photo : Dico du sport)

Cette bande de potes peut faire mal à ses adversaires. Avec la pandémie actuelle, les Français vont peut-être avoir des absents comme d’autres nations. Mais leur banc est très bien fourni. De plus, les Bleus ont tendance à mieux jouer quand l’adversaire en face leur pose des problèmes. Etrange mais réel. Le répondant sera là dès les matchs de poules, sans aucun doute. L’Allemagne et le Portugal sont de sérieux concurrents. Attention aussi à la Hongrie qui peut jouer des tours aux trois autres nations.

Les points faibles

Quatre équipes, trois matchs de poule, trois équipes faisant partie des favoris de la compétition mais seulement deux voire trois places. Les matchs seront durs. Très durs. Alors si l’Equipe de France s’en sort, elle n’en sortira pas indemne. En effet, il faudra tout donner dès le début de la compétition au contraire de la Coupe du Monde. Sans être impressionnant, les Bleus s’étaient qualifiés tranquillement en huitièmes de finale. Cette fois-ci, il n’y aura pas le temps de calculer ses efforts.

Le coaching de Didier Deschamps sera très important (crédit photo : France Football)

De plus, jouant dans des très grands clubs, les Français ont eu une saison chargée. Entre le Final 8 pour certains et donc une préparation faussée, les Coupes d’Europe pour d’autres, le turnover devra bien être géré par Didier Deschamps. Enfin, l’Allemagne et la Hongrie auront la chance de jouer à domicile. Et avec du public ! L’UEFA veut des stades avec des spectateurs. Avec un match à Munich et deux à Budapest, l’Équipe de France va voyager. Attention à ce que la fatigue ne prenne pas le dessus…

Un doublé Coupe du Monde – Euro comme en 1998 et 2000, est-ce possible ? Réponse dans quelques mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »