Euro 2020 : K comme Karim Benzema

Benzema

Karim Benzema, de Lyon à Madrid, d’une suspension de l’Equipe de France à un retour, le Français a un parcours remarquable, unique. Indiscutable en Espagne, non retenu en France, irréprochable en Espagne, décrié en France. Une carrière à la fois si étrange qu’exceptionnelle, si regrettable qu’inespérée. Karim Benzema c’est la classe tout simplement.

C’est le 19 décembre 1987, à Lyon, que l’avant-centre français naît. De parents d’origine algérienne, il est le septième enfant de la fratrie. Formé dans sa ville natale, il y débute sa carrière, comme un symbole. Dès les catégories jeunes il est au-dessus du lot. En effet, avec 38 réalisations avec les moins de 16 ans, il impressionne. Karim Benzema est un espoir, il n’y a aucun doute. Le 15 janvier 2005, pour son premier ballon dans le monde professionnel, il délivre une passe décisive. Par la suite, il signe un contrat de 3 ans avec l’OL. C’est un accomplissement, la première marche d’une longue ascension. Karim Benzema inscrit son premier but dans la cour des grands lors de la saison 2005/2006. Titulaire pour le match de Ligue des Champions face à Rosenborg, Benzema n’a que 17 ans. En bref, les deux partis sont sur la même longueur d’onde. Le Français prolonge jusqu’en 2010 puis jusqu’en 2012. Le club lui fait confiance tandis que lui s’épanouit.

Karim Benzema, de la révélation à la confirmation

La saison 2007/2008 est la première saison pleine de Benzema. En effet, il dispute 36 matchs de championnat et inscrits 20 buts en plus de 9 passes décisives. Un neuf qui marque. Un neuf qui fait marquer. De plus, ses buts sont très importants. L’un d’entre eux permet à l’Olympique Lyonnais d’arracher le match nul dans le derby face à l’ASSE tandis que son doublé face aux Glasgow Rangers a qualifié l’OL en huitièmes de finale de Ligue des Champions. À l’issue de la saison, il est le meilleur buteur de Ligue 1 et troisième meilleur joueur français sur l’année 2007. Karim Benzema n’a que 20 ans. Par conséquent, ses performances attirent l’attention du Milan AC et de Manchester United. Cependant, l’avant-centre vient calmer toutes les rumeurs en prolongeant son contrat jusqu’en 2013.

Karim Benzema sous les couleurs de sa ville natale (crédit photo : Goal)

La saison suivante, celui que l’on ne surnomme pas encore KB9 va confirmer. Positionné sur l’aile gauche par Claude Puel, il termine deuxième meilleur buteur du championnat français avec 17 buts mais aussi avec 5 buts en 8 matchs de Ligue des Champions. Par conséquent, Karim Benzema est nommé pour le ballon d’or. Par ailleurs, il termine deuxième au classement de meilleur joueur français. C’est la fin. La fin de cette belle aventure avec sa ville natale. Karim Benzema fait ses valises le 1er juillet 2009 en direction de Madrid.

A LIRE : Euro 2020 : F comme France

Nouvelle recrue star et nouvelle ère

Ils étaient 15.000 à attendre Karim Benzema dans le Santiago Bernabeu. Le Français est annoncé comme la troisième recrue star par le club. Après Kaká et Cristiano Ronaldo, Benzema arrive pour 35 millions d’euros. Néanmoins, sa première saison fût compliquée. La barrière de la langue, les critiques des médias, la pression du Real Madrid font de sa première expérience loin de chez lui une réelle épreuve. Comme à son habitude, KB9 ne renonce pas. Il persévère. Alors qu’il est relégué sur le banc par Gonzalo Higuaín, le Français retrouve peu à peu sa place de titulaire sous José Mourinho, lors de la saison suivante.

Karim Benzema, en 2009, lors de sa présentation aux supporters (crédit photo : Getty Images)

Pour les huitièmes de finale, le Real affronte l’Olympique Lyonnais. Alors sur le banc, Karim Benzema rentre à la 60e minute et inscrit un but sur son premier ballon. C’est son centième but toutes compétitions confondues mais aussi le premier encaissé par l’OL à Gerland. Durant sa troisième saison, KB9 marque le but le plus rapide de l’histoire du Real Madrid en Ligue des Champions après 83 secondes de jeu. De plus, durant le Clásico du 10 décembre 2011, il inscrit le but le plus rapide de l’histoire des Clásico en 21 secondes de jeu. Durant cette saison, il devient aussi le meilleur buteur français du Real Madrid (avec 67 buts) et de LaLiga (avec 44 buts) devant Zinedine Zidane.

Benzema, c’est fort, très fort

Lors de la saison 2012/2013, il est le meilleur buteur français lors des Clásico avec 5 réalisations. L’exercice 2013/2014 est sensationnel pour les Madrilènes. La BBC naît. Gareth Bale, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo vont marquer 97 buts au cours de cette saison. Par la même occasion, Benzema devient le joueur français avec le plus de matchs avec le Real (228). Bien ancré dans le projet du Real, Karim Benzema porte le brassard de capitaine le 29 octobre 2014. Une première et un signe qui montre toute la confiance que le club lui accorde. Finalement, durant ses sept premières saisons avec le Real, le Nueve termine deuxième meilleur buteur derrière Cristiano Ronaldo à six reprise. Le tout sans tirer les pénaltys.

La BBC a fait des ravages en Espagne et en Europe ! (crédit photo : Getty Images)

Depuis le départ de CR7, KB9 prend ses responsabilités et maintient l’attaque madrilène. Sans lui, le Real Madrid n’en serait pas là tellement les autres attaquants du club ne marquent que très peu. En fin de compte, Karim Benzema compte 4 titres de Champion de France, 1 Coupe de France, 3 titres de Champion d’Espagne, 1 Coupe d’Espagne mais surtout 4 Ligues des Champions, dont 3 consécutives. Le Français a aussi remporté d’autres compétitions mineures comme le Trophées des Champions, la Supercoupe d’Espagne et d’Europe ou encore le Mondial des Clubs.

Karim Benzema et la France, l’histoire avait bien commencée

C’est l’histoire de deux amants dont la fierté leur a jouée des tours. Mais revenons au commencement. À 19 ans, le 28 mars 2007, le prometteur Karim Benzema fait ses débuts avec l’Equipe de France. C’est à la mi-temps que le jeune buteur fait son entrée sur le terrain. Sur un centre de Samir Nasri, Benzema marque à la fois son premier but avec les Bleus et le but vainqueur (victoire 1-0 face à l’Autriche). Par la suite, il prend part aux matchs de qualification pour l’Euro 2008. Convoqué dans les 23, Benzema ne peut rien faire face au faible jeu proposé par les hommes de Raymond Domenech. La France est humiliée, la France est éliminée dès le premier tour. En concurrence avec André-Pierre Gignac, Karim Benzema ne participe pas au Mondial. Presque tant mieux. Il évitera le mauvais souvenir de l’Afrique du Sud. Par conséquent, Domenech est limogé et Laurent Blanc prend place. Ce dernier accorde toute sa confiance à KB9.

Karim Benzema lors de son premier but avec les Bleus (crédit photo : L’Express)

Toutefois, l’Euro 2012 n’est guère une réussite. Eliminés par l’Espagne en quart de finale, les Bleus n’ont pas convaincu, Karim Benzema n’a pas marqué. Après l’Euro 2008, c’est un nouvel échec pour l’attaquant français. L’expérience est courte pour Laurent Blanc qui est déjà remercié. Didier Deschamps est alors le nouveau sélectionneur. L’ancien marseillais titularise, lui aussi, l’ancien lyonnais à la pointe de l’attaque. Qualifiés de justesse pour le Mondial, les Bleus vont bien mieux s’en sortir. Peut-être un signe puisque Karim Benzema marque deux buts pour son premier match de Coupe du Monde face à l’Honduras. Lors du deuxième match, il inscrit un nouveau but, son 24e avec l’Equipe de France. Quatrième meilleur joueur de la phase de poule, il a aussi été deux fois homme du match. En phase finale, la France affronte le Nigéria puis l’Allemagne. Avec 7 tirs au compteur durant le quart de finale, il voit sa frappe détournée par Manuel Neuer alors qu’elle se dirigeait vers la lucarne. Sur cet arrêt, la compétition des Français s’arrête net.

A LIRE : Et si l’Euro 2020 se jouait encore à 16 équipes ?

Le divorce, puis le retour

Le 8 octobre 2015. Cette date représente le dernier match de Karim Benzema avec les Bleus. C’était face à l’Arménie. Le 13 octobre 2015, l’affaire de la sextape est dévoilée au grand public. Benzema est accusé de chantage visant son coéquipier Mathieu Valbuena. Le 10 décembre 2015, il est suspendu provisoirement de l’Equipe de France. Cette suspension empêche la France de profiter d’un de ses meilleurs attaquants et empêche Benzema de profiter d’un Euro 2016 en France et d’une Coupe du Monde en Russie. Sa non présence suscite beaucoup de critiques. En octobre 2019, Noël Le Graët déclare : « L’aventure France est terminée« . Cependant, il est bien présent dans les 26 de Didier Deschamps. Pour le plus grand bonheur d’un bon nombre de français, Karim Benzema disputera l’Euro 2021 !

Mais alors, comment jouer avec lui ? Comment la France va pouvoir s’adapter en si peu de temps ? Plusieurs solutions existent. La première est le 4-2-3-1, le même dispositif qu’au Mondial 2018. A quelques exceptions près. Adrien Rabiot, Thomas Lemar, Ousmane Dembélé et Kingsley Coman peuvent occuper le couloir gauche tandis que Benzema la pointe de l’attaque. La seconde est le 4-3-3, si Antoine Griezmann et Karim Benzema ne peuvent pas cohabiter. Benzema en pointe, Mbappé et Coman ou Dembélé sur les ailes, Kanté, Pogba et Rabiot au milieu. Enfin, le 4-4-2 en losange peut être une solution. Mbappé et Benzema en pointe, Griezmann en numéro 10 puis de nouveau les trois milieux.

Karim Benzema en équipe de France a ravi plus d’un français. Beaucoup ont prévu d’acheter un maillot floqué Benzema, numéro 19. Quand l’objectif est de tout gagner, il est impossible de se priver de ce genre de joueur. Didier Deschamps l’a compris. Les Français sont ravis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »