Bourges Foot 18 : Grandes ambitions, influences diverses

219344847_332006121935871_8459507884892942623_n

Le Bourges Foot 18 est un club de National 2, il est issu de la fusion entre le Bourges Foot et le Bourges 18, les deux principaux clubs de la préfecture du Cher. Cette fusion entre dans les nouvelles ambitions du club, celles de se rapprocher du football professionnel français, que la ville a côtoyé lors des années 90 en Division 2, l’équipe étant encore nommée FC Bourges.

La fusion entre le Bourges Foot et le Bourges 18 intervient après la progression du premier de ces deux clubs, accédant pour la première fois de son histoire en 32e de finale de Coupe de France en janvier 2019 où les Berruyers s’étaient inclinés non sans faire douter l’Olympique Lyonnais (0-2). Le club décroche ensuite une montée en National 2 pour y rejoindre le Bourges 18 déjà bien installé au niveau fédéral. Alors pour voir plus grand, à Bourges, on a décidé que l’union ferait la force.

Une implication politique

Si la fusion entre le Bourges Foot et le Bourges 18 a eu lieu, c’est en particulier à l’aide d’une forte implication politique. L’un des premiers sur le pont, Yann Galut. Le maire socialiste de la cité berruyère était avant son élection un membre du club du Bourges Foot. S’occupant notamment d’une équipe seniors féminine, le projet de fusion, il en a entendu parlé, depuis le temps que ce dernier est abordé à Bourges. Il fait d’ailleurs du sport un point central de sa campagne lors des élections en 2020. C’est lui qui va missionner un médiateur afin de lancer le projet de fusion entre les deux clubs de la préfecture du Cher. En avril 2021, la fusion est officielle, le Bourges Foot 18 est né.

L’annonce de la fusion entre le Bourges Foot et le Bourges 18 (crédit vidéo : Bourges Foot 18)

Cette fusion ne concerne pas que les deux clubs de la ville de Bourges. En effet, Bourges compte de nombreux clubs dans ses quartiers sans jamais avoir eu l’occasion de créer une synergie entre eux. Le projet de fusion concerne aussi ces équipes là, comme des clubs satellites, notamment pour la formation des jeunes. Ces derniers pourraient ensuite intégrer l’élite locale et départementale dans le nouveau club fusionné. C’est en tout cas le vœu de la municipalité. L’objectif et clair et annoncé par les dirigeants : « viser la Ligue 2 dans les cinq prochaines années« . Le pari est pris.

Une influence sénégalaise

Pour comprendre la forte influence sénégalaise du Bourges Foot 18, il faut remonter en 2013. L’époque où le Bourges Foot n’avait pas fusionné. On parle encore de « Jeunes Bourges Nord ». Les « JBN » pour l’appellation raccourcie sont un club de quartier de la banlieue nord de Bourges. Un jeune sénégalais devient dirigeant du club : Cheick Sylla. Installé dans la ville depuis 2007, il travaille pour une grande chaîne de restauration rapide. Le Sénégalais va notamment participer avec cette entreprise au sponsoring du club. En 2017, suite au départ du président, Cheikh Sylla reprend le club du Bourges Foot alors tout juste promu en National 3. C’est ici que le projet Bourges Foot prend une nouvelle dimension.

Daouda Gueye, joueur de Rodez (Ligue 2), passé par le Bourges Foot en 2019

Ibou Faye est la première pierre de la relation entre le Bourges Foot et le Sénégal. Normalement censé jouer dans l’autre club de la ville de Bourges après être passé dans différents clubs pros, il est convaincu par le président Sylla pour signer au Bourges Foot. Le début d’un réseau de recrutement bien aidé par les contacts de Sylla dans son pays natal. 4 ans plus tard, le club est monté en N2 et va y disputer une troisième saison consécutive. Aujourd’hui, de nombreux internationaux Sénégalais sont au Bourges Foot comme le récent recruté Khadim Thioub. Le gardien était présent lors des qualifications pour la Coupe du monde en Russie. On pense également au joueur de Rodez, Daouda Gueye venu se relancer en 2019 à Bourges avec 10 buts en N2.

Sadio Mané, futur impliqué ?

Sadio Mané (à gauche) et Cheikh Sylla (à droite) ont déjà pu échangé sur le sujet du Bourges Foot 18 (crédit photo : baoltimes.com)

Le projet du Bourges Foot a eu une résonnance importante au Sénégal. Certains vont même à comparer Cheikh Sylla à Pape Diouf, mythique président sénégalais de l’Olympique de Marseille. Aujourd’hui, le projet a tellement grandi que Cheikh Sylla en est venu à échanger avec Ibrahima Niane et Lamine Gueye, joueurs du FC Metz. C’est surtout un certain Sadio Mané, vainqueur de la Ligue des Champions avec Liverpool qui a rencontré le président du Bourges Foot. Le président Sylla confiait à nos confrères de So Foot : « On s’apprécie mutuellement. Pour l’instant, c’est juste une amitié. Il voulait venir nous voir, donner le coup d’envoi d’un match. À chaque fois, la Covid a tout fait tomber à l’eau« . De quoi faire saliver les passionnés de football berruyers, fiers et heureux de revoir un projet d’une telle ampleur.

Dans une ville où seul l’équipe de basket féminin, les célèbres Tango, ont un rayonnement au niveau national et européen, le Bourges Foot 18 et son projet aux diverses influences semble laisser présager de beaux horizons. De quoi imaginer la Ligue 2 dans cinq ans ? L’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »